Call for papers : First Annual Meeting of the Global Bergsonism Research Project

First Annual Meeting of the

Global Bergsonism Research Project

November 6-7, 2020

Penn State University

Nittany Lion Inn

University Park, PA, USA

Henri Bergson’s writings and the ‘Bergsonian’ approach, especially questions of time, human freedom, evolution, memory, and society dramatically transformed the intellectual landscape of the 20th century. Thus, Bergsonism as an intellectual, philosophical orientation reached well beyond France and Europe. The research project is about the comprehension and theoretization of this reality. Numerous works were written in many geographical centers on the reception, perception, interpretation, and the reproduction of Bergsonian ideas, but still several questions need to be answered in this process: What is implied by the global nature of Bergsonism and what did the twentieth century intellectuals find in Bergson that was so pertinent to the intellectual, political, and social issues that they experienced?  To what issues did it respond outside of the Western milieu? Who was interested in Bergsonian approaches and for what reasons? Why did certain type of authors harshly react to Bergson? In which creative ways did World Bergsonians see something of their own traditions and solutions to problems of global modernity? Exploring Bergsonism as an example of the globalization of philosophical modernism through these questions will allow us to obtain a clearer understanding of its transformations in particular historical contexts in more detail and across cases. Analyses of Bergson need to be discussed not only by texts written in local languages but also via the social and scholarly context of that specific area.

The Global Bergsonism Research Project was formed in 2019 in order to investigate the diverse manifestations of Bergsonism in multiple areas and to bring them together by using theories and methods of cultural exchange and the transfer of ideas to highlights its global impact. In particular, the goals of the Project include: the writing of a world history of Bergsonism; making available the philosophical contributions to Bergson studies all over the world; and establishing an international network of scholars and activities in Bergson studies based on a variety of geographical areas. The founding member of the Global Bergsonism Research Project are: Shin Abiko (Hosei University, Tokyo), Povilas Aleksandravicius (Mykolas Romeris University, Vilnius); Alia Al-Saji (McGill University, Montreal); Arnaud Bouaniche (Lycée Gambetta, Arras/Société des amis de Bergson); Hisashi Fujita (Kyushu Sangyo University, Fukuoka); Emily Herring (Leeds University); Yasushi Hirai (Fukuoka University); Micah Hughes (UNC-Chappel Hill, Foundation for the Study of Science and Thought, Istanbul); Émile Kenmogne (Yaounde University); Leonard Lawlor (Penn State University); Débora Morato Pinto (Universidade Federal de São Carlos); Matyáš Moravec (Pembrocke College, Cambridge); M. Sait  Özervarlı (Yildiz T. University/Foundation for the Study of Science and Thought, Istanbul); Mathilde Tahar (Université de Toulouse/Société des amis de Bergson); Frédéric Worms (École Normale Supérieure, Paris/Société des amis de Bergson); Caterina Zanfi (Centre national de la recherche scientifique/Société des amis de Bergson).

 

Keynote Speakers

Dipesh Chakrabarty, University of Chicago

Suzanne Guerlac, University of California Berkeley

 

Plenary Speaker

Frédéric Worms, École normale supérieure, Paris

 

The Project welcomes submissions (abstracts of 300-500 words, or complete original papers) on any aspect of Bergson’s philosophy. We are also interested in Bergson’s reception and manifestations of Bergsonism in different parts of the world, with a particular interest for his reception in the Anglophone world (given the location of this meeting).

 

Please send submissions electronically to Leonard Lawlor, Penn State University, lul19@psu.edu.

 

Deadline for submission is now June 1, 2020.

 

*** VERSION FRANÇAISE ***

 

Appel à communications

 

Première réunion annuelle

du Projet de Recherche

sur le Bergsonisme Global

 

6 et 7 novembre 2020

 

Penn State University

Nittany Lion Inn

University Park, PA, USA

 

 

Les écrits d’Henri Bergson et l’approche “bergsonienne”, en particulier les questions portant sur la durée, la liberté humaine, l’évolution, la mémoire et la société, ont profondément transformé le paysage intellectuel du XXe siècle. Ainsi, le bergsonisme en tant que perspective intellectuelle et philosophique s’est étendu bien au-delà de la France et de l’Europe. Ce projet de recherche porte sur la compréhension et la théorisation de cette réalité. Si, en effet, dans différentes zones géographiques, de nombreux ouvrages ont étudié la réception, la perception, l’interprétation et la reproduction des idées bergsoniennes, plusieurs questions demeurent sans réponse. Qu’implique la nature globale du bergsonisme ? Qu’est-ce qui, dans l’œuvre de Bergson, a paru si pertinent aux intellectuels du XXe siècle pour répondre aux questions théoriques, politiques et sociales qui se posaient à eux ?  Quelles pistes de réflexion Bergson a-t-il pu apporter en dehors du monde occidental ? Qui s’intéressait aux approches bergsoniennes et pour quelles raisons ? Pourquoi certains auteurs ont-ils si violemment réagi au bergsonisme ? Comment les bergsoniens du monde entier ont-ils repris de manière créative la philosophie de Bergson, en y lisant à la fois une continuité avec leurs propres traditions et des solutions nouvelles aux problèmes de la modernité mondiale ? Ce travail sur le bergsonisme, comme un exemple de globalisation de la pensée philosophique moderne, devrait permettre de comprendre plus précisément et dans des contextes historiques particuliers, à la fois la propagation et les transformations de la pensée bergsonienne. Les analyses de Bergson devront donc être examinées non seulement à travers les textes écrits dans les langues locales, mais aussi à travers le contexte social et scientifique spécifique à chaque région.

 

Le Projet de Recherche sur le Bergsonisme Global a été créé en 2019. Son objectif est d’étudier les multiples manifestations du bergsonisme dans les différentes régions du monde et de les rassembler en utilisant des théories et des méthodes d’échange culturel et de transfert d’idées afin de souligner son impact global. Les objectifs du projet sont plus précisément : l’écriture d’une histoire mondiale du bergsonisme ; la mise à disposition des contributions philosophiques aux études de Bergson dans le monde entier ; et l’établissement d’un réseau international de chercheurs et d’activités autour des études bergsoniennes, basé dans des zones géographiques diverses. Les membres fondateurs du Projet de Recherche sur le Bergsonisme Global sont : Shin Abiko (Université Hosei, Tokyo), Povilas Aleksandravicius (Université Mykolas Romeris, Vilnius) ; Alia Al-Saji (Université McGill, Montréal) ; Arnaud Bouaniche (Lycée Gambetta, Arras/ Société des amis de Bergson) ; Hisashi Fujita (Université Kyushu Sangyo, Fukuoka) ; Emily Herring (Université de Leeds) ; Yasushi Hirai (Université de Fukuoka) ; Micah Hughes (UNC-Chappel Hill, Foundation for the Study of Science and Thought, Istanbul) ; Émile Kenmogne (Université de Yaoundé) ; Leonard Lawlor (Penn State University) ; Débora Morato Pinto (Universidade Federal de São Carlos) ; Matyáš Moravec (Pembrocke College, Cambridge) ; M. Sait Özervarlı (Université Yildiz/Fondation pour l’étude de la science et de la pensée, Istanbul) ; Mathilde Tahar (Université de Toulouse/Société des amis de Bergson) ; Frédéric Worms (École Normale Supérieure, Paris/Société des amis de Bergson) ; Caterina Zanfi (Centre national de la recherche scientifique/Société des amis de Bergson).

 

Conférenciers d’honneur

Dipesh Chakrabarty, Université de Chicago

Keith Ansell-Pearson, University of Warwick

 

Conférencier plénier

Frédéric Worms, École normale supérieure, Paris

 

Dans le cadre de cette première réunion, les organisateurs du Projet vous invitent à soumettre des communications (résumés de 300-500 mots, ou articles originaux complets) portant sur la philosophie de Bergson en général. Nous nous intéressons également à la réception de Bergson et aux manifestations du bergsonisme dans les différentes régions du monde, avec un intérêt particulier pour sa réception dans le monde anglophone, en raison du lieu où aura lieu cette rencontre.

 

Veuillez envoyer vos candidatures par voie électronique à Leonard Lawlor, Penn State University, lul19@psu.edu.

 

La date limite pour envoyer les candidatures est désormais le 1er juin 2020.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.